Biographie

Download: Biographie


Yun-Peng Zhao, Constance Ronzatti, Franck Chevalier, Pierre Morlet


Fondé en 1996 par des lauréats du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, le Quatuor Diotima est aujourd’hui l’une des formations les plus demandées au monde.

Son nom illustre la double identité musicale du Quatuor : Diotima est à la fois une référence au romantisme allemand – Friederich Hölderlin nomme ainsi l’amour de sa vie dans son roman Hyperion – et un engagement en faveur de la musique de notre temps, en évoquant la pièce de Luigi Nono, Fragmente-Stille, an Diotima.

Le Quatuor Diotima est le partenaire privilégié de nombreux compositeurs majeurs tels que Helmut Lachenmann, Brian Ferneyhough, Toshio Hosokawa et il commande régulièrement de nouvelles pièces à des compositeurs de tous horizons parmi lesquels Miroslav Srnka, Alberto Posadas, Mauro Lanza, Gérard Pesson, Rebecca Saunders ou encore Tristan Murail.

S’il est résolument tourné vers la création contemporaine, le répertoire du Quatuor Diotima n’y est pas exclusivement consacré. Ses programmes offrent toujours, à la lumière des pièces d’aujourd’hui, une mise en oreilles nouvelle pour réentendre les grands compositeurs classiques qui l’inspirent, particulièrement Bartók, Debussy et Ravel, les derniers quatuors de Schubert et Beethoven, les compositeurs de l’Ecole de Vienne ou encore Janáček.

Leurs interprétations sont régulièrement saluées par la presse internationale. Tout comme leur discographie, récompensée en France (5 diapasons d’or dont 2 Diapasons d’Or de l’année), en Allemagne (notamment pour l’enregistrement du Concerto pour Quatuor et Orchestre de Schoenberg) et en Espagne.

Depuis 2009, le Quatuor Diotima enregistre exclusivement pour le label Naïve.

Il a également enregistré la version révisée -avec eux et pour eux- du Livre pour Quatuor – de Pierre Boulez (ffff de Télérama et Choc de l’année pour Classica – 2015, Mégadisc).

L’intégrale de l’oeuvre pour quatuor à cordes de l’Ecole de Vienne, paru en mars 2016 a reçu de nombreuses distinctions parmi lesquelles un Editor Choice du magazine Grammophone, et laSélection du mois du magazine Strad.

Quatuor Diotima a également lancé en 2016 sa propre collection chez Naïve et enregistre une série de portraits monographiques de compositeurs.

Le premier opus de la Collection Diotima, dédié à Miroslav Srnka, a rencontré un vif succès. En octobre 2017, c’est le portrait d’Alberto Possadas qui paraitra dans la collection avant ceux de Gérard Pesson, Enno Poppe et Stefano Gervasoni.

Depuis 2008, le Quatuor Diotima a tissé un lien privilégié avec le territoire de la Région Centre-Val de Loire qui l’accueille en Résidence. Ce port d’attache est un précieux laboratoire artistique (en partenariat notamment avec la Scène Nationale d’Orléans) et pédagogique. C’est ainsi que depuis 2014, le Quatuor Diotima organise au Centre Culturel de Rencontres – Abbaye de Noirlac une Académie dédiée aux jeunes quatuors et compositeurs du monde entier. Ce temps privilégié d’échanges et de formation offre à ces jeunes artistes un compagnonnage et une réflexion autour de l’écriture et de l’interprétation de la musique pour quatuor à cordes de notre temps.

Parallèlement à sa résidence en Région Centre-Val de Loire, le Quatuor Diotima se produira dans les plus belles salles et séries de concerts du monde tout au long de la saison 2017-2018 : La House of Music de Moscou, la Philharmonie de St-Pétersbourg, le Muziekgebouw d’Amsterdam, la Philharmonie de Paris en janvier pour la création mondiale du quatuor de Miroslav Srnka et en avril pour le Livre pour Quatuor de Boulez augmenté du 4e mouvement écrit pour l’occasion par Philippe Manoury, le Wigmore Hall à Londres pour la création mondiale du Quatuor de Rebecca Saunders, Bozar à Bruxelles, la Kammermusik de Bâle pour la création mondiale du Quatuor de Andrea Lorenzo Scartazzini, la Library of Congress de Washington, la Seine Musicale à Paris, la Philharmonie de Cologne et l’Elbphilharmonie de Hambourg ainsi que les festivals Enesco de Bucarest, l’Automne à Varsonie, le Beethovenfest de Bonn, Musikprotokoll, le Streichquartettfest de Heidelberg ou encore Musica Milano et le festival Eclat à Stuttgart.

Enfin, la saison 2017-2018 sera marquée par l’enregistrement de l’intégrale des Quatuors de Bartók à paraître chez Naïve au premier semestre 2019.

Le Quatuor Diotima est soutenu par la DRAC et la Région Centre-Val de Loire au titre des ensembles conventionnés, et reçoit régulièrement le soutien de la SACEM, de l’Institut Français, de la Spedidam, du Fonds pour la Création musicale, de l’Adami ainsi que de mécènes privés.
L’Académie Diotima est soutenue par la Caisse des Dépôts et Consignations.
Le Quatuor Diotima est membre de PROFEDIM.

Saison 2017-2018